Notre philosophie

signature-clos-du-notaire

Développement Durable

Nous prêtons une grande attention à l’ensemble de nos actions sur le vignoble et l’environnement en général. Nous nous imposons des axes de travail pour sans cesse améliorer nos pratiques culturales, de vinification, de gestion des déchets mais aussi de sécurité pour tous les opérateurs.

Nous avons par exemple fait l’aquisition d’un porte-outils avant afin de coupler deux actions lors du travail du sol (gain de temps, moins de tassement de sol dû à une réduction du nombre de passage de tracteur, empreinte carbone moins importante)

Pratiques au vignoble

  • Conduite du vignoble en Agriculture Biologique (officiellement depuis 2018)
  • Désherbage mécanique du cavaillon sur l’ensemble de la propriété
  • Une attention particulière est portée sur la prévention des pluies, la maintenance du pulvérisateur, la vitesse du vent et le taux d’hygrométrie lors des traitements, les quantités de bouillie sont raisonnées en fonction des stades phénologiques de la vigne et du nuisible visé.
  • Travail du sol un rang sur deux, en alternance tous les ans
  • Sur le rang travaillé, en hiver, semis d’engrais verts (avoine, orge…) pour protéger le sol de l’érosion et des températures froides. Egalement aux propriétés assainissantes (élimination du cuivre présent sur la surface), mécaniques (décompaction naturelle grâce aux racines, rétablissement de la porosité et d’une bonne oxygénation du sol) –> favoriser le travail des vers de terre et micro-organismes, pour une humification correcte,et une amélioration de la structure du sol et l’entretien d’une bonne biodiversité.
  • Travail rigoureux sur les épamprages de pied et de tête, les contre-bourgeons, les effeuillages et échardages afin de limiter les entassements de végétation, profiter des vents des marées et donc limiter l’utilisation de produits de traitement.
  • plantation de jachères fleuries pour faire des hôtels à insectes.

Pratiques au chai

  • Vendanges mécaniques effectuées par un prestataire (machine dernier cri avec système de tri embarqué « OptiGrappe »)
  • Débourbage intégral de tous les jus avant le départ en fermentation (permet d’éliminer les particules de poussière et de terre avant fermentation, pour obtenir un fruit au nez et à la bouche plus « nets » et ainsi limiter l’utilisation de sulfites)
  • Fractionnement des remontages pour des extractions en souplesse (4 ou 5 fois par jour sur des plus petits volumes)
  • Hygiène rigoureuse et travail des vins « en réduction » (limiter le contact avec l’oxygène) pour limiter l’intrant de sulfites.
  • Pas de collage, ni de filtration excessive sur les vins
  • Mise en bouteille par un prestataire réputé d’Aquitaine.

Vignoble et Chai : travail en harmonie avec les phases de la Lune

Nous sommes sensibles à ce précepte de la biodynamie et tentons tant que possible d’organiser nos travail pour aller dans ce sens.

Par exemple :

  • Soutirages et mises en bouteille effectués sur des jours « fruits »
  • Taille des jeunes plants de vignes en jour « racine »
  • Pas d’actions sur les noeuds lunaires

In fine, la biodynamie ne serait-elle pas un objectif?….